Visa pour la Chine : pas de jour­na­listes

AmiLes auto­ri­tés chinoises ont l’intention de passer en famille le 90 ème anni­ver­saire du PCC. Pour cela un filtre supplé­men­taire a été mis en place au niveau des ambas­sades, su moins en ce qui concerne la France. La demande de visa touris­tique doit en effet être accom­pa­gnée d’un docu­ment pouvant aller de la carte d’étudiant à la copie de l’inscription sur le registre du commerce. Ce renfor­ce­ment des règles m’a été confir­mé par un ami qui doit venir me rendre visite dans quelques semaines et à qui il a été deman­dé ce docu­ment.

Si ce filtre n’a pas pour but de bais­ser la barrière aux touristes, il vise les jour­na­listes plus ou moins amateurs de sensa­tion­nel ou dési­rant dres­ser un tableau de ce pays autre que celui que dési­rent en montrer les respon­sables du PCC. Pour souf­fler les 90 bougies, ne seront donc invi­tés que les seuls amis, ce qui risque fort d’avoir un effet contraire à l’objectif. Sans doute les auto­ri­tés ont-elles pensé que sur place ou non, certains jour­na­listes ne rela­te­raient que les aspects noirs de ce pays, ce qui il est vrai ne vaut pas un dépla­ce­ment comme nous le démontrent quoti­dien­ne­ment certains médias.