Violence ordi­naire à Urumun­qi et barba­rie à Cixi

La presse chinoise fait bien sûr état de cet atten­tat à la bombe surve­nu hier dans une gare d’Urumqi (Xinjiang). Le bilan est de 3 morts et de près de 80 bles­sés dont 4 dans un état grave. À l’inverse de cette violence ayant la fâcheuse tendance à deve­nir ordi­naire, existe égale­ment une autre forme de barba­rie qui a pour point commun de concer­ner là aussi des innocents.

Hier dans la ville de Cixi (Zhejiang), c’est un bébé de 8 mois qui en a fait les frais. Un couple se querelle tout en marchant le long d’une route à grande circu­la­tion. La mère jette alors un par un ses deux enfants en plein milieu des voies. Les passants attrapent rapi­de­ment l’enfant de 6 ans pour le mettre en sécu­ri­té. Celui de 8 mois roule sur la chaus­sée et après avoir été évité par deux voitures, passe sous les roues d’un camion char­gé de contai­ners. Le chauf­feur ayant aper­çu le bébé au dernier moment il a tenté de l’éviter, mais le poids du convoi ne lui a pas permis de contour­ner le corps de l’enfant.

[easyazon_block add_to_cart=«default » align=«center » asin=«2035889340 » cloaking=«default » layout=«top » localization=«default » locale=«FR » nofollow=«default » new_window=«yes » tag=«refldechin-21»]