Une autre façon de penser et de dire

Une autre façon de penser et de direL’esprit humain est ainsi fait qu’il adore coller des étiquettes aux autres personnes, sans doute par besoin de repères, et ainsi éviter de cher­cher les raisons d’une posi­tion à un moment donné. La liber­té d’expression, si chère à certains, semble donc se limi­ter au seul déve­lop­pe­ment ou ampli­fi­ca­tion de ce qui est pensé par la personne arguant de cette hono­rable liber­té, qui consiste rappe­lons le à dire ce que l’on pense, et non ce qui va obli­ga­toi­re­ment dans le fil de ce qu’il est de bon ton d’être dit. Pour éclai­rer un peu ce propos, beau­coup pensent qu’un Fran­çais doit être de gauche, lire Le Monde, être contre le gouver­ne­ment actuel, et bien qu’athée doit soute­nir l’intégrisme reli­gieux Tibé­tain, tout en condam­nant ce même inté­grisme quand il est musul­man.

Si par malheur vous lisez Le Figa­ro, pensez ou dites que le gouver­ne­ment fait quelques bonnes choses, soumet­tez l’idée que le problème tibé­tain doit se résoudre au niveau chinois, et dites comprendre la révolte des Pales­ti­niens, vous deve­nez alors un dange­reux fasciste prochi­nois, et il ne faut donc pas vous éton­ner d’être jeté aux orties, surtout si par-dessus tout vous avez le malheur de vous expri­mer publi­que­ment.

C’est ce système du « bien-pensant » stéréo­ty­pé qui fait qu’aujourd’hui un certain nombre de médias en lignes sont deve­nus les repères de cette classe se disant plus ou moins intel­lec­tuelle, excluant tout membre ne respec­tant pas les règles de bien­séance. C’est égale­ment en obser­vant ce système qu’une partie de l’opinion publique se mani­feste unique­ment dans le secret des isoloirs, créant ainsi de nombreuses surprises et le désa­veu des insti­tuts de sondage.

Or, il s’avère que ces personnes ont tout autant droit à la parole, et sont tout aussi respec­tables que les idéo­lo­gistes déca­dents qui ont au fil du temps noyau­té certains médias dit parti­ci­pa­tifs, et qui y font la pluie et le beau temps au nom de la seule liber­té qui est la leur.

C’est en partant de ce constat que je vais mettre prochai­ne­ment en ligne un site géné­ra­liste qui trai­te­ra de tous les sujets tant natio­naux qu’internationaux, mais égale­ment du sport de la culture et autres. Ce site, qui devrait ouvrir d’ici à quelques jours, se voudra une porte d’entrée pour ces exclus de la liber­té d’expression qui ne peuvent trou­ver une place dans les médias idéo­lo­gi­sés quant à eux par le seul appât du gain, préfé­rant se ranger du côté de ceux qui font le plus de bruit.

Toute personne pour­ra y propo­ser ses propres articles ou impres­sions, sous réserve juste­ment de ne pas tomber dans le travers créé par les « noyaux durs » de l’inteligencia fran­co­phone, ou du moins qui se prennent pour telle.

Ce site, dont je vous révé­le­rai le nom et l’adresse dans quelque temps, se voudra donc un site ouvert et respec­tueux des idées, toutes les idées. Son but n’est nulle­ment de concur­ren­cer tel ou tel média, mais d’apporter un éclai­rage diffé­rent sur ce monde en évolu­tion, ce qui est loin d’être le cas des « bien-pensants » cités plus haut, pour qui surfer sur la vague du moment est bien plus impor­tant qu’un semblant de remise en ques­tion.

À bien­tôt donc sur http://www.xxxxxxxxx.fr