Un exemple de corrup­tion au quoti­dien : 9000 € pour laver sa voiture

Le profes­seur Lang est un expert en écono­mie, mais égale­ment en sciences sociales. Un de ces thèmes de prédi­lec­tion est la corrup­tion, vaste sujet dans ce pays. Ses thèses sont inter­na­tio­na­le­ment recon­nues et comme tout être réel­le­ment intel­li­gent sait présen­ter les choses de manière simple et compré­hen­sible à tous les niveaux de la popu­la­tion. Il est hélas plus écou­té qu’entendu, surtout par ceux faisant partie des cibles régu­lières.

Pour le profes­seur Lang, la corrup­tion des services publics en Chine provient majo­ri­tai­re­ment du fait que les contrôles des dépenses sont faits après celles-ci, soit lorsque le mal est déjà fait. Les appels d’offres étant réser­vés aux inves­tis­se­ments impor­tants, c’est grâce aux budgets de fonc­tion­ne­ment que s’enrichissent illé­ga­le­ment bon nombre de respon­sables locaux. Il cite alors deux exemples qui sont :

Une boîte de mouchoirs en papier factu­ré 1125 yuans (140 euros)

Un lavage auto­ma­tique de voiture factu­ré pour la baga­telle de 72 395 yuans (9000 euros)

Si la commis­sion de véri­fi­ca­tion a bien rele­vé ces anoma­lies, aucune suite n’a été donnée en raison de la modi­ci­té des montants. Le problème est que ce genre d’échanges de bons procé­dés est à multi­plier par autant de services publics. Ce qu’il préco­nise est des plus logiques et consiste en une véri­fi­ca­tion ayant lieu avant le paie­ment et non après et effec­tuée par une commis­sion tota­le­ment indé­pen­dante. À l’heure actuelle, il suffit d’entretenir de bonnes rela­tions avec les agents locaux char­gés des véri­fi­ca­tions pour que tel direc­teur d’une socié­té d’État ou tel four­nis­seur ne soit pas contrô­lé, ce qui laisse ensuite toute liber­té de se servir dans des caisses grandes ouvertes.

Si ce raison­ne­ment tient la route, il ne trouve guère d’écho auprès de ceux char­gés de mettre en œuvre ce genre de réformes, ce qui s’explique par le fait qu’il est toujours diffi­cile d’être juge et parti. Dans un avenir proche, je vous propo­se­rai d’autres écrits du profes­seur Liang dont un très inté­res­sant dans son approche d’une démo­cra­ti­sa­tion du pays.