Tourisme : comment un champ de lotus devient un lieu de détente

Partager

Une fois le Guangxi profond nettoyé, il s’agissait pour les respon­sables locaux de démon­trer l’intérêt de ce coup d’aspirateur en profon­deur. Quoi de mieux pour cela que d’attirer ceux qui ont long­temps détes­té les lieux où une bonne partie est pour­tant née. Il s’agit des milliers de nouveaux cita­dins qui se sont alignés sur le mode de vie urbain et possèdent donc une voiture.

Pour rendre plus attrac­tif l’environnement des futurs lieux touris­tiques, le gouver­ne­ment local et celui du Guangxi ont mis la main à la poche. Comme souvent en Chine, les inves­tis­se­ments ont été impor­tants, surtout pour le niveau de vie des villages ruraux. En supplé­ment de la restau­ra­tion des habi­ta­tions, de nombreux équi­pe­ments ont été instal­lés à desti­na­tion des enfants et des adultes. Ces travaux ont été réali­sés sans aucune parti­ci­pa­tion finan­cière des habi­tants, mais par contre en faisant appel à leur bonne volon­té en tant qu’ouvriers.

Ci-dessous un exemple de réali­sa­tion avec pour base quelques parcelles de lotus. Alors que cet endroit n’était visi­té que par les seuls agri­cul­teurs culti­vant ces quelques hectares, ce sont à présent des centaines de visi­teurs qui affluent chaque week-end. Aucune utili­sa­tion commer­ciale massive n’est auto­ri­sée afin de préser­ver l’environnement, seuls quelques habi­tants propo­sant des confi­se­ries et gadgets pour les enfants en plus des graines de lotus.

Le résul­tat en images :