Télé­pho­nie mobile : les acteurs du réseau entrent en guerre

Baidu, Shan­da, Ali, Netease, 360, Tencent, réflé­chissent sérieu­se­ment à la manière de récu­pé­rer une part du gâteau acca­pa­ré par les fabri­cants de mobiles. Alors qu’ils offrent une bonne partie des services utili­sés par les ache­teurs d’iPhone et autres Samsung, ces géants du réseau consi­dèrent qu’ils ont égale­ment leur place dans la vente d’appareils.

De là à voir arri­ver prochai­ne­ment sur le marché des mobiles dédiés, ou du moins offrant en exclu­si­vi­té certaines appli­ca­tions, il n’y a qu’un pas que l’OEM pour­rait leur faire rapi­de­ment fran­chir. Les socié­tés chinoises spécia­li­sées dans ce secteur étant légion, le choix ne manque­ra pas pour les grands acteurs du réseau chinois qui pour­raient même au passage relan­cer certaines marques actuel­le­ment en diffi­cul­té telles Nokia et quelques autres qui ont vu leur supré­ma­tie s’affaiblir faute de suivre la vague tech­no­lo­gique du moment.

Ce projet étant assez déve­lop­pé pour être rendu public, on risque dès lors d’assister à une véri­table guerre entre les grands impor­tants fabri­cants de mobiles et ceux propo­sant les services majeurs. Un mobile QQ pour­rait ainsi offrir un accès privi­lé­gié à ses utili­sa­teurs, un proprié­taire d’iPhone devant enjam­ber diverses barrières. Ce désir soudain de parta­ger un domaine des plus rentables peut égale­ment avoir pour fina­li­té de mettre la pres­sion sur les construc­teurs afin que la part leur reve­nant soit revue à la hausse sous forme d’un pour­cen­tage lors de l’achat du mobile.

En est-il fini de l’universalité des mobiles pouvant accé­der à n’importe quelle appli­ca­tion quelque soit le four­nis­seur ? Pas encore, mais la pres­sion monte.

Source : Sino Mana­ger