Taiwan s’ouvre aux touristes indi­vi­duels, du moins jusqu’en 2012

aieJusqu’à présent, un Chinois conti­nen­tal qui dési­rait visi­ter Taiwan ne pouvait le faire qu’au sein d’un groupe orga­ni­sé. À la fin du mois de juin, cette restric­tion sera levée toute­fois très progres­si­ve­ment. Sans qu’aujourd’hui soit connue la liste des lieux pouvant être visi­tée indi­vi­duel­le­ment, ce sont sans doute les grandes villes qui béné­fi­cie­ront en premier de cet aména­ge­ment visant à déve­lop­per le tourisme sur l’île.

Si Taipei et Kaoh­siung devraient être sur les premiers lieux à être ainsi ouverts aux touristes munis de laissez-passer indi­vi­duels, la procé­dure pour obte­nir ce sésame n’est pas encore clai­re­ment établie. Celle-ci sera sans doute liée à un mini­mum de reve­nu ou du moins à des garan­ties jugées suffi­santes par les deux parties prenantes. Cette mesure marque un assou­plis­se­ment certain des rela­tions entre Taiwan et la Chine conti­nen­tale, rela­tions qui risquent d’être remises en cause lors des prochaines élec­tions sur l’île. C’est en effet dans un an que les élec­teurs taïwa­nais seront appe­lés pour soit renou­ve­ler le mandat de l’actuel président, soit déci­der de mettre un coup de frein brutal au rappro­che­ment écono­mique initié après la dernière élec­tion.