Accueil Tags Waha­ha

Tag: Waha­ha

Archives

Natu­ra­li­sa­tion, une loi de plus et pour rien.

La France va se doter prochainement d’une nouvelle loi visant à transférer les procédures de naturalisation aux préfectures. Aucune des lois précédentes n’ayant été appliquée à 100%, il y a très peu de chances ou de risques que la prochaine le soit. Pourquoi donc en faire un de plus ? Sans doute pour entériner l’existence d’un ministre dédié à cette tâche.La présentation de la loi aura donc lieu à Nantes et ce lieu n’est déjà pas le meilleur choix pour un texte sur la naturalisation quand on sait que cette ville était par le passé l’une des plus importantes plateformes traitant l’esclavage ; mais à en écouter certains, c’était avant et avant on avait le droit.Comme certains ont été élus sur la profession de foi stipulant que l’immigration est une des causes principales de l’insécurité et du chômage, il fallait bien faire quelque chose tout en se gardant bien que cette loi contienne des termes trop précis, afin de pouvoir éventuellement la contourner ce qui est depuis fort longtemps une spécialité hexagonale.
Un des points plus que flou concerne les mariages mixtes où l’époux étranger devra parler correctement le français… Voilà le genre de phrase qui veut tout dire et laisse un grand vide sur ce qu’est le Français parlé correctement, mais qui permettra d’être apprécié par une personne ou une commission qui statuera non pas en fonction du degré de pratique de la langue, mais de l’origine de l’époux ou épouse étrangère. Une phrase style SMS pourra donc passer pour une bonne pratique si le candidat est issu d’un pays avec qui nous tenons à garder de bonnes relations et à l’inverse, trébucher sur la prononciation du mot « anticonstitutionnellement » éliminera irrémédiablement une autre personne issue d’un autre pays. Bien évidemment, la loi permet un recours auprès d’un organisme central, mais qui dans bien des cas se gardera bien d’aller à l’encontre d’une décision préfectorale.
Il s’agit donc d’une loi pour rien qui au mieux amènera quelques points supplémentaires lors des prochaines élections européennes et l’on peut d’ailleurs penser qu’il s’agit là de son seul but.
(Je précise à toutes fins utiles que mon épouse n'est pas concernée par cette loi, n'ayant nullement l'intention de demander cette naturalisation.)