Accueil Tags Vache

Tag: vache

Archives

Chine et Taiwan, quel avenir ?

Il y a bien longtemps que personne n’a parlé de Taiwan. Cela est sans doute dû aux efforts politiques concédés des deux côtés du détroit ou au fait que l’ex-président soit sous les verrous, mettant ainsi en sourdine les commentaires des divers « spécialistes » opposant les deux frères ennemis.L’analyse qu’on fait certains sur la « réussite économique » de ce pays vis-à-vis de son voisin du continent m’a toujours fait sourire tant cela était devenu un argument politique, que certains n’hésitaient pas à brandir  pour démontrer la supériorité du système capitaliste face aux principes du communisme. Au-delà de ces considérations purement idéologiques, la réalité est toute autre et faire croire à un essor économique qui serait dû à une simple méthode relève de la plus pure plaisanterie.
Ce qui a fait en premier lieu l’indéniable ascension de cette région a été avant tout l’origine de ses nouveaux habitants, issus des riches familles chinoises qui ont immigré en masse lors de la fuite sur l’île, mais aussi de l’aide de la diaspora chinoise issue de ces mêmes familles et de l’aide non négligeable d’un certain nombre de pays, qui à l’époque pensait encore que le gouvernement en exil de Tchang Kai Check pourrait un jour reprendre le pouvoir. Si les Chinois taïwanais ne sont pas plus intelligents que leurs homologues continentaux, ils sont évidemment plus instruits, et ce, pour la simple raison que leurs ainés étaient les seuls à avoir droit à l’enseignement du temps où leurs familles régnaient en maître sur le continent, reléguant les classes sociales inférieures au niveau de simples sujets n’ayant aucune possibilité d’accéder à la connaissance.
Ces classes sociales riches qui ont donc immigré sur l’île, avaient  dans leurs mains tout le nécessaire indispensable à la parfaite réussite que sont la connaissance, les moyens financiers et le soutien des pays occidentaux trop heureux d’avoir une occasion de dépecer une fois de plus la Chine et de trouver là une épine à enfoncer en cas de besoin. Déjà amputée de Hong Kong et Macao, la Chine a en effet toujours eu à subir les divisions imposées par les maitres du moment et s’est souvent retrouvée prise entre deux feux qu’étaient ceux des U.S et de l’ancienne U.R.S.S, ce dernier s’étant davantage servi de son allié que ne lui a réellement apporté de soutien.C’est ainsi que malgré plusieurs promesses faites par Staline à Mao de l’aider militairement à reconquérir Taiwan, l’U.R.S.S préfèrera mettre ses forces dans le conflit coréen plutôt que de soutenir Mao à régler ses comptes avec son perpétuel rival. Pour sa part, l’occident jouera son rôle habituel, ménageant la chèvre et le chou en allant expulser Taiwan de son siège à l’O.N.U pour le donner à la Chine continentale, mais en finançant certains petits pays afin qu’ils reconnaissent Taiwan en tant qu’état.Ont suivi ensuite des périodes de calme alternées avec quelques soubresauts, souvent dues à ces mêmes incohérences politiques et là comme pour le Tibet, l’occident n’a jamais brillé par sa logique politique en refusant de reconnaître officiellement d’un côté ce qu’il défendait officieusement de l’autre.
À l’heure actuelle le statu quo est de rigueur malgré quelques velléités d’indépendance de l’ancien gouvernement taiwanais qui n’a eu pour effet que de faire monter la pression des deux côtés. Aujourd’hui et quelque soit la solution future, les deux peuples n’ont d’autre solution que de développer leurs liens tant économiques qu’amicaux et il semble que ce soit le désir des deux gouvernements actuels et, si personne ne vient troubler une fois de plus ce calme, cela devrait aboutir dans les années à venir à la signature d’accords politiques qui entérineront le fait que Taiwan est un état à part entière. C’est du moins ce qu’il faut souhaiter et qui adviendra, à moins que quelques excités de quelque bord qu’ils soient ne viennent jeter de l’huile sur le feu pour des raisons purement idéologiques.