Accueil Tags Inter­rup­tion

Tag: Inter­rup­tion

Le jour des fantômes

Danse avec les bouts

Archives

Contre­fa­çon : les ciga­rettes.

Alors que la presse occidentale fait les gros titres de l’arrestation d’un dissident, ces mêmes médias à la botte du gouvernement  chinois occultent une actualité bien plus importante et scandaleuse.Alors que ce scandale camouflé concerne plus de 300 millions de Chinois, les médias n’ont que peu ou pas relaté ce qui serait en droit de renverser ce gouvernement, prouvant si l’en était besoin la condescendance qu’entretiennent certains médias avec ces dirigeants.Heureusement pour l’opinion publique, Reflets de Chine est là pour vous informer des  actualités importantes ayant trait à ce pays.Ce gouvernement dictatorial a en effet décidé d’augmenter le  prix des cigarettes, ce qui constitue une des plus importantes atteintes aux droits de l’homme que ce pays ait connu.  Cette décision va porter le prix de mon paquet de cigarettes de 7.5 RMB à 9.5 RMB, ce qui est totalement honteux.Sous le couvert de lutter contre le tabagisme, le gouvernement devrait empocher  la coquette somme de 3 milliards d’euros, qui je l’espère servira à faire des routes goudronnées et non cimentées, en reconnaissance des généreux donateurs.
Blague à part, il est  plus que sûr que cette augmentation va donner un coup de fouet aux affaires des manufacturiers clandestins qui alimentent grandement tant le marché national qu’international.D’après une étude, 99 % des cigarettes de marques étrangères vendues en Chine seraient issues de la contrebande alimentée par plusieurs réseaux dont les plus importants se situent à Hong Kong. En ce qui concerne les cigarettes chinoises, les études montrent que 20 % des produits vendus sur le marché national  proviendraient de la contrefaçon ; 90 milliards de cigarettes sont contrefaites  et fabriquées en Chine  pour être distribuées à travers le monde sous des marques différentes.
Un tabac d’origine chinoise va donc se retrouver sous la forme de cigarettes à l’appellation  bien plus connues chez nous, les préférés  étant les produits  Phillip Morris, fabriquant les Marlboro et autres.La répartition de la contrefaçon  sur le territoire chinois se fait de façon différente et il apparait que les régions productrices de tabac sont les plus touchées par la contrefaçon, le taux de « fausses cigarettes » pouvant aller jusqu’à 40 % du total des produits vendus. Le manque à gagner est par conséquent important pour les gouvernements de ces régions qui  luttent de façon épisodique contre cette pratique. Les fabricants légaux  pour leur part tentent bien de contrer les faussaires en modifiant par exemple  régulièrement les emballages et en informant les clients de ces changements, mais cela à un coût important et bien souvent les fumeurs regardent davantage leur porte-monnaie que les inscriptions sur les paquets.Un ami qui travaille dans une manufacture de tabac du Guangxi me racontait l’histoire suivante :Afin de dissuader les contrefacteurs, la direction décide d’apposer sur les paquets un système d’hologramme complexe, la commande est envoyée à l’imprimeur officiel et la date de sortie des nouveaux paquets programmée un mois plus tard. Au cours du mois, l’imprimerie est victime d’un incendie qui endommage certaines machines et le projet du nouveau paquet est donc reporté. Toutefois et à la date prévue, des paquets de cigarettes pourvues de l’hologramme étaient trouvés chez un certain nombre de distributeurs, prouvant qu’il existait une fuite à la manufacture elle-même.
Il s’avère donc difficile pour les autorités de lutter contre des réseaux parfaitement organisés, informés et souvent fort bien équipés.  De plus, la dissémination des points de vente ne favorise pas les contrôles et la tenue d’un livre de stock fréquemment vérifié ne permet pas de suivre avec efficacité les modes d’approvisionnements  clandestins, d’autant plus que comme dit plus haut, les consommateurs n’ont que faire de savoir si les produits sont authentiques ou non.Si quelques saisies médiatisées tentent de faire peur aux contrefacteurs, ceux-ci sont bien souvent à l’abri derrière une toile d’araignée qu’est la distribution qui s’alimente parfois majoritairement de façon illégale.La Chine est ainsi faite de ces questions qui sont souvent très loin d’avoir une réponse.