Accueil Tags De Rue

Tag: De Rue

Archives

La Chine condam­née à la pauvre­té pour le bonheur des pays riches

Le niveau de vie est étroitement lié à celui de la consommation d'énergie du fait que ce sont justement les divers éléments de confort qui vont améliorer la vie quotidienne. Il ne sert à rien en effet d'avoir des salaires multipliés par 10 si ces sommes sont placées dans un coffre ou sur un compte bancaire tout en continuant de vivre dans le dénuement. Un réfrigérateur, une télévision, une climatisation, une voiture, un voyage en avion, etc .. Tout cela consomme de l'énergie quelle qu'en soit son origine. À ceux qui me diront qu'il est possible de consommer autrement, je dirai « qu'ils commencent donc à montrer la voie », étant bien souvent là aussi d'excellents donneurs de leçons, mais de bien piètres applicateurs. Quant aux bonnes âmes qui auraient tendance à «faire les malines »en reprochant à la Chine d'être le premier pollueur de la planète, je répondrai : «  Récupérez donc toutes les sources de pollutions que vous avez délocalisées, et ensuite on en rediscutera », car même s'il était appliqué des techniques permettant à ces productions d'avoir un taux de pollution proche de zéro, le coût de revient des produits finis serait tellement élevé en raison de la technicité appliquée, que bien peu de personnes pourraient ensuite acquérir ces marchandises. Une fois ces points précisés, voyons d'un peu plus près un des principaux reproches faits à la Chine, ou du moins à son système politique, et qui est de contribuer au creusement des inégalités sociales entre riches et pauvres. Là aussi, je pourrais rétorquer que les pays dits riches devraient avoir une longueur d'avance dans ce domaine, mais qu'elle est en fait très peu visible. C'est d'ailleurs là que se situe le cœur du problème et le but de cet article, car pour arriver à un meilleur équilibre des classes sociales, il n'y a pas 36 solutions, mais deux : 1°) niveler le montant des revenus afin que toute la population ait à peu près les mêmes. Ce principe n'existe nulle part dans le monde, car se révèle totalement démotivant pour les personnes ayant des qualités certaines dans divers domaines, et qui se retrouveraient au même niveau que la personne ne faisant elle aucun effort. 2°) Donner les moyens économiques aux classes sociales les plus basses afin qu'elles puissent gravir un maximum d'échelon les menant vers une qualité de vie supérieure. C'est en partie ce que s'efforce de faire la Chine, qui après s'être extirpé de la simple misère quasi générale, en est à tenter de faire sortir les plus pauvres en les faisant progressivement accéder à une classe sociale moyenne. Certains occidentaux « bien pensants »trouveront sans doute que ces progrès sont bien trop lents, ce à quoi je leur répondrai : «  Heureusement pour vous ». Ces mêmes personnes en effet auraient bien du mal, et ne pensent d'ailleurs même pas une seconde, voir les Chinois mieux vivre dans leur immense majorité si cela se fait à leur détriment. Imaginez en effet une population aujourd'hui riche n'utiliser sa voiture qu'une fois par mois, ne regarder sa télévision que 15 minutes par semaines ou n'avoir le droit de faire un voyage en avion qu'une fois tous les cinq ans. Débile me direz-vous, pas du tout, car pour que les Chinois puissent majoritairement mieux vivre, il faudra aux grands consommateurs actuels d'énergie s'appliquer un certain nombre de privations. Aujourd'hui en effet, un Européen (Europe des 15) consomme 10, 6 Kg d'équivalent pétrole alors qu'un Chinois n'en consomme que le quart, ce qui signifie que pour arriver à la moyenne Européenne, la Chine devrait consommer 4 fois plus d'énergie qu'aujourd'hui. Vous trouverez ici les différentes définitions de du kep (kilo en équivalent pétrole) et si j'ai choisi l'Europe par rapport aux US, c'est pour la simple raison que le rapport en termes de démographie est assez proche avec 100 habitants pour l'UE et 136 pour la Chine, vous faisant par là même cadeau de plus d'un quart de différence au niveau de la population, ce qui ne fait qu'aggraver le problème. Quatre fois plus de consommation d'énergie, telle est donc la note à payer pour voir enfin la Chine sortir de ses problèmes sociaux, et les ressources n'étant pas, et de loin, inépuisables, il faudrait donc que les plus gros consommateurs actuels fassent de sérieuses économies pour permettre à la population Chinoise d'atteindre plus ou moins leur niveau. Là encore, et à destination de ceux mettant en avant que la Chine se doit de développer les sources d'énergie renouvelables, je répondrai que je ne vois pas pourquoi un pays encore fragile économiquement devrait mettre en œuvre des technologies coûteuses, alors que dans le même temps les pays riches continueraient à exploiter des matières premières à bas coût et facilement utilisables. L'avancée technologique, le savoir-faire, l'intelligence innée, le haut degré d'innovation et les budgets devraient en effet venir des pays mettant souvent en avant les éléments cités, et ce, bien plus que des pays dont la population est encore loin d'avoir les revenus des premiers. Si cela arrivait, ce serait une réelle marque « d'humanisme universel » qui aurait une portée bien plus efficace que les sempiternels procès d'intention que ces mêmes humanistes de salon délivrent régulièrement. Il s'agit en fait d'une de ces grandes arques d'hypocrisie dont certains se sont fait les champions, et qui ne fait que confirmer une ligne de conduite unique basée sur : « Faites ce que je dis, mais ne dites pas ce que je fais », ce système ayant été établi il y a fort longtemps et semblant convenir à tout ce « beau monde » des donneurs de leçons.