Système écono­mique chinois : pas de recon­nais­sance à l’horizon

refletsdechineDes portes plus grandes ouvertes pour les entre­prises euro­péennes en échange de la recon­nais­sance du statut d’économie de marche chinois, c’est en résu­mé ce qu’à propo­sé le Hu Jintao à Herman Van Rompuy. Si le président du conseil euro­péen a souli­gné les progrès réels réali­sés au sein du tissu écono­mique chinois, il a égale­ment expli­qué qu’une telle recon­nais­sance deman­dait l’observation de règles strictes.

Parmi les règles que la Chine a encore du mal à respec­ter, la trans­pa­rence dans le secteur bancaire. L’opacité de certains aspects dans ce domaine repré­sente une impor­tante barrière pour que la commu­nau­té euro­péenne accepte de recon­naître le modèle écono­mique chinois. Certaines subven­tions plus ou moins dégui­sées s’avèrent être égale­ment un frein, même si dans ce cas précis les diffé­rences sont minimes avec le système euro­péen.

Si le système écono­mique chinois est encore loin de satis­faire les exigences euro­péennes, celles-ci pour­raient se voir allé­gées afin d’une part d’inciter les inves­tis­seurs chinois à alimen­ter les caisses de la CE, et d’autre part pour permettre à plus d’entreprises euro­péennes de boos­ter leurs ventes grâce au marché chinois.