Salons auto­mo­biles : forte baisse de fréquen­ta­tion à prévoir

Les salons auto­mo­biles qui essaiment le pays devraient connaître en 2015 une forte baisse de fréquen­ta­tion. La raison n’est en rien une chute de la demande, mais la présence nette­ment moins impor­tante de photo­graphes plus ou moins amateurs. Pour une bonne partie, ceux-ci venaient en effet moins pour les calandres des voitures que pour celles des manne­quins en tenue sexy présents sur les stands des construc­teurs.

Ces « débal­lages » sont doré­na­vant inter­dits, ce offi­ciel­le­ment après un sondage auprès des expo­sants. Cette raison peut paraître assez surpre­nante dans la mesure où ce sont eux qui étaient à l’origine de ces exhi­bi­tions n’ayant plus grand-chose de méca­nique, ce en dehors des poses très calcu­lées des jeunes filles. Côté construc­teurs, on se féli­cite de cette déci­sion. Pour eux, cet excès de « zèle » avait un effet néga­tif, non pas sur l’image de la femme, mais de leurs produits.

C’était avant …