Rien ne vaut une vraie pollu­tion bien française

201411_pollution_europe_france

Lorsqu’elle affecte une partie de la Chine, la pollu­tion aux micro­par­ti­cules est due à l’imprévoyance du régime commu­niste. Le même phéno­mène en France « est favo­ri­sé par des condi­tions anti­cy­clo­niques et des nuits froides suivies de jour­nées bien plus chaudes, ne permet­tant pas la disper­sion des polluants » dixit Le Figaro.

Il existe donc une pollu­tion démo­cra­tique et une dicta­to­riale. Le gagnant final est toute­fois la Chine qui fabrique une bonne partie des masques de protection.