Questionchine.net : c’est où le sud ?

carte de la côte chinoiseAfin de ne pas tirer toujours sur la même ambu­lance, je vais chan­ger de cible, d’autant plus que du côté inno­va­tion, la source semble se tarir du côté de chez M.E.C comme le prouvent les derniers besoins en pompage (Article sur la chirur­gie esthé­tique que j’ai pour ma part publié en décembre 2010). Sans doute certains vont-ils penser que je tire sur tout ce qui bouge comme l’avez écrit un gamin sur le blog du spécia­liste en repro­duc­tions, mais vous allez voir que cela vaut le détour.

Je vais donc mettre excep­tion­nel­le­ment en vedette questionchine.net. Ah, en voilà un site qu’il est bien et que je vous conseille de visi­ter (ne me remer­ciez pas, « vous le valez bien » comme elles disent dans la publi­ci­té). Je le connais­sais de nom, mais j’avoue humble­ment que je n’avais dû y passer qu’une fois ou deux. Ce qui a atti­ré mon atten­tion vers cet illustre lieu, c’est qu’il était ques­tion du sud de la Chine. Je me rends donc à l’adresse indi­quée, lis l’article en ques­tion et me rends compte que pour cette personne, le sud de la Chine se limite à la seule région du Guang­dong, ce qui se révèle être une aber­ra­tion en termes de géogra­phie. Une zone de commen­taire étant dispo­nible, je donne ma vision du Sud comme aurait dit Nino Ferrer, et j’envoie la sauce piquante puisque j’ai ajou­té à la préci­sion géogra­phique quelques « mots aimables » sur le sérieux de cet article prove­nant tout de même de l’incontestable CNRS.

Quelques minutes plus tard, je reçois non pas un avis me disant que mon commen­taire était publié, mais un cour­rier d’un respon­sable du site se présen­tant comme étant un des auteurs, ce qui est sans doute vrai (hélas). Voici donc le texte dans son inté­gra­li­té :

« Cher Monsieur, je suis JP Yacine, un des auteurs du Site Questionchine.net. Je travaille sur la Chine depuis plus de 25 ans, j’y ai passé 10 ans et je vis encore dans un pays limi­trophe et pour­tant sur ce grand pays je ne suis sûr de rien. Qui pour­rait l’être ? …

Votre assu­rance au contraire m’étonne.

J’ai lu vu votre site. que je trouve riche et attrac­tif. Mais rien de ce que j’y lis ne contre­dit mes articles, appuyés sur des études sérieuses (Ambas­sade de France et CNRS).

J’aurais bien publié votre commen­taire mais les argu­ments que vous avan­cez ne me convainquent pas plus que votre site et vos formules de poli­tesse sont un peu incon­grues et brutales.

C’est dommage, car j’aurais bien aimé échan­ger avec vous, sur un ton moins mépri­sant et plus convi­vial.

Cordia­le­ment. JPY »

Et là, j’avoue que je n’ai pu m’empêcher de rire, ce qui était d’ailleurs peut-être le but :

Voilà donc une personne qui dit avoir passé 10 ans en Chine, mais qui sans connaître la limite entre le nord et le sud a besoin d’études d’un cher­cheur du CNRS ayant une vision parti­cu­liè­re­ment limi­tée sur l’étendue de ce pays.

Vient ensuite le moment d’anthologie qui est conte­nu dans ces deux phrases :

1°)« Mais rien de ce que j’y lis ne contre­dit mes articles, appuyés sur des études sérieuses (Ambas­sade de France et CNRS). »

2°) » J’aurais bien publié votre commen­taire mais les argu­ments que vous avan­cez ne me convainquent pas plus que votre site et vos formules de poli­tesse sont un peu incon­grues et brutales. »

Voici donc un exemple frap­pant des personnes disant dans un même texte tout et son contraire. Après en effet avoir mis en avant une certaine commu­nau­té d’idées, mais il est vrai renfor­cé par les célèbres études du centre natio­nal de recherche scien­ti­fique (CNRS), cette personne disant, je vous le rappelle, avoir séjour­né 10 ans en Chine, m’explique dans la deuxième phrase que je ne suis pas plus convain­cant que mon site en géné­ral.

Le but est en fait dans la dernière partie où il m’explique que mon commen­taire ne sera pas publié, ce dont en fait je le remer­cie, car il se serait ennuyé seul.

Afin que cet auteur ressorte de ce site plus instruit qu’il n’y est entré, je joins une carte de la Chine, pays qu’il ne semble pas très bien connaître.(Il faut cliquer dessus pour l’agrandir)