Progrès social à desti­na­tion des étran­gers

les cotisationsLe parle­ment chinois étudie actuel­le­ment un texte qui devrait permettre à court terme aux étran­gers travaillant en Chine d’être couverts par les assu­rances locales, et ce, au même titre que n’importe quel employé chinois.

Ces couver­tures sociales devraient comprendre tant l’assurance mala­die que le chômage ou la mater­ni­té. Une fois cette dispo­si­tion appli­quée, cela devrait permettre aux expa­triés d’être d’une part mieux garan­tis, mais égale­ment de ne plus payer deux fois les coti­sa­tions. S’il s’agit là d’un progrès social, il s’agit égale­ment de récu­pé­rer un peu d’argent tout en coupant l’herbe sous les pieds de nombreuses compa­gnies étran­gères qui prennent actuel­le­ment en charge une partie de ces protec­tions.