Peugeot-Dongfeng : pour­quoi tant de préci­pi­ta­tion ?

peugeotAnnon­cée comme certai­ne côté fran­çais, l’entrée de Dong­feng dans le capi­tal de Peugeot est nette­ment plus nuan­cée en Chine. Les discus­sions achop­pe­raient sur le montant de l’action, Dong­feng se montrant frileux pour donner les 8 euros exigés.

Une autre ques­tion fréquem­ment abor­dée est de compren­dre ce qu’espère gagner le construc­teur chinois en soute­nant une entre­pri­se à l’avenir très incer­tain. La rela­ti­ve rapi­di­té de l’acception de Dong­feng surprend égale­ment, une répon­se dans ce genre d’opérations deman­dant habi­tuel­le­ment bien plus de temps.

De là à y voir la main du gouver­ne­ment central qui pous­se­rait à cet accord pour des raisons poli­ti­ques et diplo­ma­ti­ques, il n’y a qu’un pas fran­chi par plusieurs analys­tes.