Musée de la photo, mais aussi de la copie

Le besoin de copier ce qui se fait de mieux ailleurs n’est pas une nouveau­té en Chine, même si pour des raisons politico-économiques la mode est à tenter de nous le faire croire. Pour exemple l’ouverture du musée de l’appareil photo situé au 308 de l’avenue de Chong­qing dans le district de Huang­pu à Shan­ghai.

Le bâti­ment abrite en effet quasi­ment tous les modèles d’appareils photo de grandes marques telles Hassel­blad, Leica, Rollei ou Kodak, mais renom­més à la sauce chinoise. Le musée dispose même d’un atelier où sont remis en état ces anciens appa­reils, certaines pièces étant deve­nues introu­vables et refaites arti­sa­na­le­ment. Vous y trou­ve­rez par exemple un Dong­feng 120, copie conforme d’un modèle de chez Hassel­blad ou un Shan­ghai Red Flag 20 qui n’est autre qu’une repro­duc­tion du célèbre Leica M3.

Sont égale­ment présen­tés dans ce musée les diffé­rentes tech­niques de prise de vue et de déve­lop­pe­ment, le Photo­shop de l’époque se limi­tant à quelques filtres n’ayant rien de virtuels et une pelli­cule bien plus diffi­cile à exploi­ter que les photos sortant de nos jours des appa­reils numé­riques.