Mauvais coup pour le tourisme

visitesLes touristes chinois en visite à l’étranger risquent d’être moins nombreux que par le passé. La raison n’est pas un désa­mour pour les capi­tales mondiales et autres lieux de rêve, mais la consé­quence des dernières mesures visant à enca­drer les séjours privés finan­cés par des fonds publics.

Sont concer­nés les respon­sables locaux des provinces et districts ainsi que les diri­geants d’entreprises publiques. Le nombre de séjours à l’étranger est ainsi réduit à un par an avec des délé­ga­tions ne devant pas excé­der six personnes. Les accom­pa­gna­teurs doivent être des personnes dont la présence entre dans le cadre de l’objectif du séjour, ce qui exclut parents et amis proches.

Dans la même ligne, sont ciblées les condi­tions des visites qui doivent être « frugales, prag­ma­tiques et effi­caces », soit dans bien des cas tout le contraire de ce qu’elles étaient.

Encore un mauvais coup aux voca­tions qui pous­saient ces « digni­taires » à servir le peuple.