Mauvais coup pour le touris­me

visitesLes touris­tes chinois en visi­te à l’étranger risquent d’être moins nombreux que par le passé. La raison n’est pas un désa­mour pour les capi­ta­les mondia­les et autres lieux de rêve, mais la consé­quen­ce des derniè­res mesu­res visant à enca­drer les séjours privés finan­cés par des fonds publics.

Sont concer­nés les respon­sa­bles locaux des provin­ces et districts ainsi que les diri­geants d’entreprises publi­ques. Le nombre de séjours à l’étranger est ainsi réduit à un par an avec des délé­ga­tions ne devant pas excé­der six person­nes. Les accom­pa­gna­teurs doivent être des person­nes dont la présen­ce entre dans le cadre de l’objectif du séjour, ce qui exclut parents et amis proches.

Dans la même ligne, sont ciblées les condi­tions des visi­tes qui doivent être « fruga­les, prag­ma­ti­ques et effi­ca­ces », soit dans bien des cas tout le contrai­re de ce qu’elles étaient.

Enco­re un mauvais coup aux voca­tions qui pous­saient ces « digni­tai­res » à servir le peuple.