L’OTAN règle ses comptes avec la Corée du Nord, mais en Libye

TripoliMalgré les premières décla­ra­tions des respon­sables de l’OTAN niant les faits, il semble bien que certains bâti­ments de l’ambassade de Corée du Nord en Lybie aient été touchés par les derniers bombar­de­ments sur Tripo­li. Cible volon­taire ou dommages colla­té­raux, toujours est-il que le scéna­rio est le même que celui qui avait valu à 3 personnes travaillant à l’ambassade de Chine d’être tuées lors d’un raid en Yougo­sla­vie en 1999.

Là égale­ment, les forces de l’OTAN avaient mis en avant une « erreur regret­table », ce qui ne peut que remettre dès lors en doute la préci­sion des tirs et donc leurs objec­tifs réels. Comme pour l’Ambassade chinoise, la véri­té sur les tirs ayant endom­ma­gé des bâti­ments à Tripo­li ne sera sans doute jamais connue du grand public.