Liu Xiang : une dernière haie trop haute

Après avoir manqué son rendez-vous spor­tif avec le peuple chinois en 2008, le coureur de 110 mètres haies doit à présent tirer un trait sur les JO de Londres. Après s’être bles­sé lors des épreuves de quali­fi­ca­tion, Liu Xiang a fait seul la distance le sépa­rant de ce qui devrait s’annoncer comme une retraite malheu­reu­se­ment anti­ci­pée.

Ayant dans un premier temps pris le chemin des vestiaires en emprun­tant la porte par laquelle il était entré quelques minutes aupa­ra­vant, le coureur a déci­dé de rebrous­ser chemin pour accom­plir son 110 mètres avec cette fois la douleur pour seul obstacle. Ce tour d’honneur sur un pied applau­di tant par le public que par ses concur­rents devrait être le dernier alors que Liu Xiang semblait être reve­nu au sommet de sa forme.

Même le commen­ta­teur de CCTV5 a adres­sé à son compa­triote un « Au revoir » qui ressem­blait par sa tona­li­té bien plus à un adieu, du moins des pistes d’athlétisme. Si les jeux de 2008 avait été pour Liu Xiang un cap diffi­cile à fran­chir en raison des nombreuses critiques acides suite à sa bles­sure, c’est cette fois de manière plus discrète que le médaillé de 2004 devrait tirer sa révé­rence.