L’ex-maire de Shenz­hen condam­né à mort en atten­dant la suite

CorruptionL’ancien maire de Shenz­hen a été condam­né aujourd’hui 9 mai à la peine de mort assor­tie de deux ans de sursis. Cette condam­na­tion est le résul­tat de la première enquête qui a conduit les poli­ciers à mettre en évidence de nombreux faits de corrup­tion passive. Ce verdict ayant été pronon­cé par un tribu­nal inter­mé­diaire, il reste à Xu la possi­bi­li­té de faire appel de la déci­sion. Si celle-ci était confir­mée, l’ex-maire de Shenz­hen ne pour­rait plus espé­rer qu’en la complai­sance de la Cour Suprême qui est depuis quelques années char­gée de vali­der ou non les sentences.

L’ancien respon­sable de Shenz­hen pour­rait de plus béné­fi­cier d’un répit, la justice chinoise n’en ayant pas fini avec cet ex-membre du PCC. Il reste en effet à juger d’autres affaires actuel­le­ment encore en instruc­tion dont une est liée avec les acti­vi­tés de l’ex-patron déjà empri­son­né du géant de l’électroménager Gome, une autre étant proche du milieu du show-biz et du sport de haut niveau.

D’après plusieurs sources, la pour­suite de ces enquêtes pour­rait se révé­ler être un véri­table séisme dans ce cercle qui en plus d’être favo­ri­sé semble avoir été dans bien des cas initié et arro­sé. Si ces diverses instruc­tions retardent sans doute le verdict final en ce qui concerne l’ex-maire de Shenz­hen, l’accumulation d’affaires est un très mauvais présage pour son avenir qui est pour le moins des plus sombres.

Source :http://www.66law.cn