Les photos des assas­sins de Kunming

Les auto­ri­tés chinoi­ses vien­nent de publier les photos des 4 terro­ris­tes tués lors de l’attaque de la gare de Kunming le 1er mars. Figu­re égale­ment celle d’une femme faisant partie du grou­pe d’assaillants et qui a été hospi­ta­li­sé. Les trois autres membres, dont Abudu­reyi­mu Kurban, l’initiateur de cette atta­que ont été arrê­tés.

Inuti­le de préci­ser que les jours sont comp­tés pour ces quatre terro­ris­tes que certains médias étran­gers tentent de faire passer pour des victi­mes du régi­me chinois. Sans doute faut-il pardon­ner à ces Chinois mal éduqués d’avoir plus de compas­sion pour les 29 person­nes décé­dées et les 140 bles­sés que pour des assas­sins. En rendant ces photos publi­ques, le pouvoir poli­ti­que a visi­ble­ment tenu à soigner sa commu­ni­ca­tion et à limi­ter au maxi­mum les risques de repré­sailles à l’encontre de la commu­nau­té musul­ma­ne du Xinjiang. 

Parmi ces victi­mes inno­cen­tes figu­re Zhou Pei, une jeune femme venue à Kunming pour leur voya­ge de noces. Kai Wang l’a quit­té quel­ques instants pour aller ache­ter à manger. En enten­dant les cris, il s’est préci­pi­té vers les guichets où il avait lais­sé celle qui depuis 10 jours était sa femme. Il l’a trou­vée éten­due en gisant dans une mare de sang. 

kumning2