Les candi­dats à la prési­den­tiel­le se présen­tent en chan­sons

Bien que la campa­gne prési­den­tiel­le 2017 ne soit pas termi­née, on peut d’ores et déjà affir­mer que cette édition a battu tous les records de médio­cri­té. C’est lors de ces pério­des que l’on regret­te que le ridi­cu­le ne tue pas, ce qui nous aurait débar­ras­sés des derniers efflu­ves d’une clas­se poli­ti­que en phase de décom­po­si­tion avan­cée.

Le peu d’originalité des program­mes des candi­dats est d’autant plus inac­cep­ta­ble que s’agissant de promes­ses, elles ne sont que très rare­ment tenues. Même faire rêver les Fran­çais est deve­nu hors de portée de ces profes­sion­nels de la poli­ti­que, tous courants d’hypocrisie confon­dus. Visi­ble­ment, les char­gés de commu­ni­ca­tion ne se sont pas foulés, ce malgré le coût des campa­gnes.

Une idée plus créa­ti­ve aurait été par exem­ple d’associer une chan­son à chacun des candi­dats. Voilà à quoi cela ressem­ble­rait (j’ai ajou­té Fran­çois Hollan­de en sa quali­té de futur ancien prési­dent) :