Le tigre mange­ra le nuo mi

mi

Cet arti­cle date de 2010, mais reste d’actualité. Il suffit de rempla­cer le tigre par le cheval, le reste ne chan­ge pas.

Chaque région de Chine a ses spécia­li­tés culi­nai­res, et le Nouvel An ses spéci­fi­ci­tés dans ce domai­ne.

Dans cette partie du Guangxi, c’est le nuo mi qui va être l’un des plats prin­ci­paux. Je vous avait déjà donné une recet­te il y a quel­ques temps, en voici une autre enco­re plus faci­le à réali­ser.

Ingré­dients :

Feuilles de bambou, roseau ou autres.

Riz blanc

Grai­nes de hari­cots verts décor­ti­qués

Crevet­tes séchées (facul­ta­tif)

Échi­ne de porc

Sel et poivre

La seule diffi­cul­té est de trou­ver les feuilles de ce palmier, mais vous pouvez les rempla­cer par d’autres au cas où vous n’en trou­ve­riez pas. Évitez les feuilles de bana­nier, un peu trop amères.

1°) Lais­ser trem­per les feuilles dans l’eau 24 heures, les nettoyer plusieurs fois en les frot­tant avec un linge doux ; chan­ger l’eau à chaque nettoya­ge. Couper ensui­te la queues des feuilles, mais ne les jettez pas, car elles servi­ront pour la suite.

2°) Faites trem­per le riz la même durée que pour les feuilles. Mettez égale­ment les grai­nes de hari­cots verts décor­ti­quées.

3°) Le jour de la prépa­ra­tion, salez et poivrez les morceaux d’échine décou­pés en gros morceaux.

4°) Il vous suffit ensui­te suivre la procé­du­re sur les photos :

5°) Dans un grand réci­pient, faites bouillir de l’eau à laquel­le vous aurez ajou­té les queues de feuilles de palmier. Cuire à feu doux pendant 6 heures.

Reti­rez les de l’eau, c’est termi­né.

Vous pouvez les mettre au congé­la­teurs et les sortir au besoin en les passant au four à micro-ondes.