Le navire Europe coule, la Chine tente un dernier sauve­tage

pays« Bien qu’elle ne soit pas très opti­miste sur l’économie euro­péenne, la China Invest­ment Corpo­ra­tion, un fonds souve­rain chinois, va conti­nuer à inves­tir en Europe, a décla­ré le président du fonds Lou Jiwei au Forum de Boao pour l’Asie, qui s’est tenu dans la province de Hainan en avril. »(Source)

Pas besoin de grandes expli­ca­tions pour comprendre qu’il n’y aura bien­tôt plus que quelques Euro­péens pour croire en un sauve­tage de ce qui aurait pu être un immense espoir et qui se retrouve être un fias­co géné­ral. Entre les pays qui vivent large­ment au-dessus de leurs moyens et ceux à qui l’on a fait croire qu’ils pouvaient atteindre ce même niveau, l’Europe est appe­lée à se retrou­ver sous peu devant ses respon­sa­bi­li­tés. Ce sont ces mêmes respon­sa­bi­li­tés que les personnes char­gées de la commu­nau­té fuient depuis des années, mettant en avant la souve­rai­ne­té de chaque État alors que les fonds distri­bués sont eux communs.

Les respon­sables chinois ont beau affir­mer vouloir soute­nir l’Euro afin de sauver ce qui peut l’être et en prio­ri­té leurs propres inté­rêts, le cœur n’y est plus ce qui devrait préci­pi­ter la procé­dure d’une totale conver­ti­bi­li­té de la monnaie chinoise, le dollar US n’étant guère en meilleure santé.