IMGP5298

Archives

On finit par avoir mal à la tête

Cette histoire des deux têtes du palais d’été devient plus que lassante avec cette dernière information relatant que les deux sculptures ont été achetées par un collectionneur Chinois, mais que celui ne peut ou ne veut les payer.
S’il ne peut pas, je ne vois pas pourquoi il s’est porté acquéreur sinon pour retarder la vente réelle.
S’il ne veut pas, cela est foncièrement malhonnête car ne correspond pas à ce qui se fait dans le milieu et jette le discrédit sur la Chine qui passe aux yeux de beaucoup pour un mauvais perdant.