Le lait chinois ne contient plus de méla­mine, enfin presque !

refletsdechine.comLes 20 000 prélè­ve­ments de lait se sont tous révé­lés exempts de méla­mine. Cette excel­lente nouvelle a été annon­cée par le Minis­tère de l’Agriculture, ce qui met fin à des années de suspi­cion sur la produc­tion locale de lait. Toute­fois, cette annonce se doit d’être modé­rée par le fait que si la filière pure­ment agri­cole a été nettoyée, il en est tout autre­ment de celle qui donne nais­sance au produit final consom­mé.

A moins d’un miracle, ce qui est fort rare en Chine, il est fort peu probable que les stocks de lait méla­mi­né qui traî­naient il y a encore peu de temps dans le pays aient tota­le­ment dispa­ru. Cette annonce, a prio­ri rassu­rante pour­rait avoir deux objec­tifs dont le premier serait de redon­ner confiance aux consom­ma­teurs, le deuxième étant de trans­fé­rer les problèmes au secteur de l’industrie, ce qui est toujours bon dans un pays où les bons résul­tats statis­tiques sont souvent signe de promo­tion et de recon­nais­sance.

Ce « succès » est d’autant plus à rela­ti­vi­ser que c’est en grande partie ce secteur de la trans­for­ma­tion qui a été mis en cause dans les affaires succes­sives, la méla­mine entrant dans la compo­si­tion des produits laitiers après la collecte et rare­ment du fait des produc­teurs eux-mêmes. Si le Minis­tère de l’Agriculture met en avant sa victoire, celle-ci n’est donc que très rela­tive à hauteur du pays et des problèmes que rencontrent encore les consom­ma­teurs chinois. Le seul point posi­tif dans cette annonce est le fait que cette admi­nis­tra­tion étant déchar­gée de ce souci, elle va pouvoir s’occuper des très nombreux autres.