Lance­ment du satel­lite fran­çais APSTAR-VII par une fusée chinoise

satelliteC’est depuis Kourou en Guyane fran­çaise que les Russes procèdent au lance­ment d’une partie de leurs satel­lites depuis l’accord de coopé­ra­tion signé en 2003. Le 31 mars dernier, c’est un satel­lite de commu­ni­ca­tion fran­çais qui a été envoyé dans l’espace par une fusée chinoise. Produit par Thales Alenia Space pour APT Satel­lite Compa­ny Limi­ted, une socié­té basée à Hong Kong, APSTAR-VII a pour but de venir rempla­cer APSTAR-2R dans ses fonc­tions de commu­ni­ca­tion trans­con­ti­nen­tales.

Ces diffé­rents échanges tech­no­lo­giques et commer­ciaux illus­trent assez bien ce que peut être la mondia­li­sa­tion, si décriée par certains poli­ti­cards nuisibles, lorsqu’elle menée par de véri­tables respon­sables. Si empê­cher la terre de tour­ner est la promesse faite par ces marchands de 4 saisons appa­rais­sant tous les 5 ans, ce ne sont heureu­se­ment pas eux qui prennent les véri­tables initia­tives. Plutôt en effet de consi­dé­rer tout ce qui n’est pas 100 % améri­ca­ni­sé comme hostile, il s’avère bien plus effi­cace et intel­li­gent de s’offrir les services les plus avan­ta­geux en passant outre ces enfan­tillages d’enfants gâtés pleu­rant sur un passé révo­lu.