L’accord UMP-PCC porte ses fruits

En 2009 de nombreux obser­va­teurs s’étaient posé la ques­tion de l’intérêt d’un accord de colla­bo­ra­tion entre l’UMP et le Parti Commu­nis­te de Chine (PCC). C’est Jean-François Copé, le Mao fran­çais, qui donne aujourd’hui la raison d’être de cet accord suite au cafouilla­ge des primai­res pour la dési­gna­tion du candi­dat aux élec­tions muni­ci­pa­les de Paris :

« La recon­quê­te du cœur des Fran­çais (était) une longue marche »

« Nous appre­nons effec­ti­ve­ment la démo­cra­tie. C’est assez nouveau.

Comme quoi tout a un sens, même en poli­ti­que et malgré des appa­ren­ces souvent trom­peu­ses.