La publi­ci­té en Chine : état des lieux 2013 et prévi­sions 2014

Partager

camionDans un envi­ron­ne­ment ultra-concurrentiel comme celui de la Chine, la publi­ci­té demeure un élément essen­tiel pour toute entre­prise commer­ciale ou indus­trielle. Comment se porte ce secteur en Chine ? Pas trop mal comme le démontre un rapport du centre de recherche sur les médias et le marketing.

À l’image du PIB natio­nal, l’époque des hausses à deux chiffres est toute­fois à ranger sur le rayon histoire ancienne. Tous supports confon­dus, la hausse du chiffre d’affaires pour l’année 2013 est de 9,4 %.

Télévision 

Après les baisses dues en grande partie à l’interdiction des coupures des films, l’année 2013 semble être celle du rebond. Avec une hausse des recettes de 10 %, les annon­ceurs et les clients semblent s’être adap­tés à la nouvelle donne. En ce qui concerne les chaines natio­nales, la multi­pli­ca­tion des réseaux satel­lites a large­ment contri­bué à l’augmentation des reve­nus. Un autre élément posi­tif est la diffu­sion d’annonces sur les chaines régio­nales qui augmente en moyenne de 28 %.

Presse écrite 

Sans grande surprise, la presse écrite est encore cette année en baisse. Cette tendance semble inexo­rable malgré de profondes réformes. Après la baisse de 8 % enre­gis­trée en 2012, elle est en 2013 de 6,4 % pour les éditions quoti­diennes et de 4,8 % pour les magazines.

Radio 

Cette forme de publi­ci­té suit de près la tendance du marché auto­mo­bile, ce qui est logique. Après les « années folles » asso­ciées à un fort déve­lop­pe­ment du parc auto­mo­bile, 2012 a été marqué par une baisse notable. En 2013, ce support est reve­nu en force avec une augmen­ta­tion des recettes de 13,7 %. Ce rebond a été large­ment alimen­té par le secteur immo­bi­lier qui y a consa­cré 56 % de plus que l’année précé­dente. Cette acti­vi­té étant appe­lée à être moins rentable, la publi­ci­té à la radio devrait logi­que­ment en subir le contre­coup, la hausse prévue en 2014 se situant aux alen­tours de 10 %.

Publi­ci­té extérieure 

Aussi vieux que la presse écrite, l’affichage exté­rieur pour­suit son adap­ta­tion au moder­nisme ambiant. Dans un marché en hausse de 22,3 %, l’affichage exté­rieur tradi­tion­nel perd 4 points et celle sur les auto­bus chute lour­de­ment avec une baisse de 36,6 %. Sont par contre en très nette hausse les affi­chages fixes sur écran avec 28 % d’augmentation et la publi­ci­té diffu­sée sur des véhi­cules équi­pés d’écrans géants dont les recettes ont augmen­té de 56 %. La plus forte hausse dans cette classe est à mettre à l’actif des aéro­ports qui enre­gistrent une hausse des recettes de 360 %, ce en partie du fait de la mise en service de nombreux nouveaux terminaux.

Inter­net fixe et mobile 

Il s’agit là d’une énorme cerise sur un gâteau pour­tant déjà consé­quent. La hausse est ici de 46 % pour 2013 et devrait connaître un tasse­ment en 2014 avec « seule­ment » 35 %. En ce qui concerne l’internet mobile, les recettes publi­ci­taires sont en progres­sion de 81 % avec pour annon­ceurs majeurs les entre­prises des secteurs des grands produits de consom­ma­tion, de l’automobile, des cosmé­tiques et du diver­tis­se­ment. Les opéra­tions de marke­ting sur Inter­net ont géné­ré 110 milliards de yuans de recettes, en hausse de 46 % par rapport à 2012.

L’année 2014 devrait être marquée par une hausse moins souli­gnée des secteurs les plus perfor­mants l’année passée. Une des raisons est le secteur de l’immobilier qui devrait être amené à réduire ses budgets publi­ci­taires du fait d’un poten­tiel en baisse. En dehors de la presse écrite qui verra son déclin se pour­suivre ainsi que les affi­chages exté­rieurs clas­siques, les autres secteurs devraient au moins se main­te­nir avec des fluc­tua­tions liées aux modes.