La liber­té des uns s’arrête là …

aieC’est en substance ce que vient d’annoncer l’actuel Président de la répu­blique (le prochain, je ne le connais pas) en se fendant de ce commu­ni­qué quelque peu tardif :« Le président de la Répu­blique propose de répri­mer péna­le­ment toute personne qui consul­te­ra les sites faisant l’apologie d’idéologies extré­mistes, des délits qui seront désor­mais « punis péna­le­ment ». De la même manière, les Fran­çais qui se rendraient à l’étranger pour suivre des stages d’endoctrinement pour­ront égale­ment être pour­sui­vis péna­le­ment. »

Mis à part le fait qu’il donne bien les numé­ros gagnants du loto, mais ceux de la semaine dernière, c’est la sacro­sainte liber­té d’expression et de dépla­ce­ment qui risque d’en prendre un coup dans les dents.

Qu’il s’agisse d’endoctrinement poli­tique ou reli­gieux, celui-ci est prati­qué tous les 5 ans pour les premiers et les vendre­dis et dimanches pour les seconds. Même pas besoin de beau­coup se dépla­cer, les candi­dats d’un côté et repré­sen­tant des cultes de l’autre ayant leurs perma­nences. Pour les expa­triés reve­nant quelques jours dans leur pays d’origine cette dispo­si­tion, si elle survit après les élec­tions, risque de poser quelques problèmes. Imagi­nez en effet une personne qui après dix ans en Chine revient en expli­quant que ce pays n’est pas l’enfer décrit par nos médias. Dans les trente minutes qui suivent sa décla­ra­tion, son appar­te­ment est cerné par le RAID qui engage les négo­cia­tions pour qu’il se rende en étant soup­çon­né d’endoctrinement. Ah tiens en parlant du RAID, il y a une personne que je tiens à féli­ci­ter pour son inter­ven­tion des plus intel­li­gentes toujours sur l’affaire toulou­saine : « Jean-Jacques Urvoas, secré­taire natio­nal du PS char­gé de la sécu­ri­té : « Si je comprends bien, le Raid n’est donc pas capable en 30 heures d’aller cher­cher un indi­vi­du seul dans un appar­te­ment ? » 

Ils sont déso­lés, mais ils vous font dire qu’ils vous ont atten­du pour une leçon, et qu’ils ont dû faire avec leurs modestes moyens en votre absence. Lorsque l’on sait avec quelle rapi­di­té certains membres de ce parti s’insurgent à la moindre gifle « admi­nis­tra­tive, je me dis que ce sont des grosses baffes qui se perdent.

En ce qui concerne les inter­nautes, je ne saurais que leur conseiller de venir faire un stage en Chine, qui leur appren­dra à se servir correc­te­ment d’un proxy pour contour­ner ce, non pas Great Wall, mais Mur de Camem­bert dres­sé pour les empê­cher d’accéder à free-Palestine et autres sites du genre. Ce qui est certain, c’est qu’après Hado­pi cette mesure ne fait que resser­rer un étau sur les doigts des utili­sa­teurs et semble s’orienter vers un système à la Chinoise. Fini donc le surf anonyme et bien­ve­nue au club loin d’être fermé des pays ayant pris des mesures pour enrayer ce que la liber­té a de pire, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres et parfois leur vie.

Certains trou­ve­ront ces propos dépla­cés dans le contexte actuel, mais je n’ai fait que m’aligner sur le décla­ra­tion du premier fran­çais, celui même dont le parti tente d’endoctriner les expa­triés en leur envoyant des emails dési­rés, un peu comme certaines gros­sesses. Ce qui m’amuse ensuite, c’est l’inutilité de tels amuse­ments de circons­tance dont l’auteur même sait très bien qu’un tel dispo­si­tif est très diffi­cile à mettre en œuvre avec les lois actuelles. Il s’agit donc là de l’instrumentalisation plus ou moins discrète d’une tragé­die, de la même manière qu’en Chine on annonce la réforme des réseaux de chemins de fers après qu’un train ait déraillé.

Si dans les prochains jours vous ne voyez plus appa­raître de nouveaux articles, cela signi­fie­ra que ce site a été jugé comme extré­miste. Alors bonne soirée , et peut-être à jamais …