La Chine s’enfonce dans les insé­cu­ri­tés

XinhuaD’après une enquête menée par l’Académie Chinoise des Sciences Sociales, les secteurs de l’agroalimentaire et de l’industrie phar­ma­ceu­tique traver­se­raient une crise de confiance. Ce rapport n’est en fait qu’une Lapa­lis­sade tant il est compré­hen­sible que les consom­ma­teurs chinois se détournent de produits qui sont constam­ment sujets à contro­verse.

Avec un score de 67/100, la situa­tion dans l’agroalimentaire est au niveau grave, de même que le secteur de la phar­ma­cie avec une note de 64/100. Cette enquête ayant été menée en octobre 2010, on peut sans trop de risques ajou­ter quelques points supplé­men­taires pour par exemple chaque tonne de lait méla­mi­né décou­verte depuis cette date ainsi que bien d’autres dérives telles que ces esto­macs de bovins blan­chis à l’acide ou les petits pains bour­rés d’additifs .

Que les respon­sables de ces deux secteurs ne s’inquiètent pas trop tout de même, celui de l’immobilier les devan­çant encore avec une note de 70, soit une mention « très grave » sur l’échelle de la dérive. Pour conclure, le rapport suggère une meilleure super­vi­sion des produc­tions et des sanc­tions plus sévères, ce qui laisse présa­ger de ce que sera la suite, soit une douce conti­nua­tion de la situa­tion actuelle.

(Source Xinhua)