La Chine ouvre Inter­net aux capi­taux privés

Les deux opéra­teurs natio­naux vont devoir parta­ger l’immense marché chinois de l’Internet avec des entre­prises privées. Comme d’habitude, ce sont tout d’abord quelques régions qui vont servir de pilote avant que cette ouver­ture soit déployée sur l’ensemble du terri­toire d’ici fin 2015.

L’objectif est de permettre à des entre­prises privées de propo­ser des solu­tions packa­gées de commu­ni­ca­tion au travers de services dédiés. Il n’est donc pas ques­tion de concur­ren­cer China Tele­com ou China Unicom sur le terrain des seuls accès Inter­net fixe et mobile, les entre­prises privées devant signer un contrat où sera stric­te­ment détaillé le conte­nu de l’offre. Pour les auto­ri­tés chinoises, le but est de réduire sa parti­ci­pa­tion finan­cière dans le domaine des commu­ni­ca­tions tout en conser­vant le contrôle des produits mis à dispo­si­tion des internautes.

Sans surprise, Aliba­ba, Tencent et Baidu sont sur les rangs, ce qui n’est pas pour rassu­rer les inter­nautes chinois qui trouvent déjà que ces trois socié­tés trop entreprenantes.