La Chine et le Guangxi s’invitent au mariage prin­cier

Partager

Coupe Du Monde De Football

Après la vuvu­ze­la rendue célèbre lors de la coupe du monde de Foot­ball en Afrique du Sud, ce sont des tasses fabri­quées en Chine qui seront à l’honneur lors du mariage prin­cier qui aura lieu en Angle­terre le 29 avril. Fabri­qués dans une petite usine située à côté de Yulin dans le Guangxi, ces objets à l’effigie des deux futurs époux seront au nombre de 16 000 pièces. Si les quarante employés de cette petite unité sont bien enten­du très fiers de travailler pour une occa­sion si pres­ti­gieuse, le gérant à quant à lui fait suspendre les lignes télé­pho­niques tant il était assailli de coups de fil de personnes lui deman­dant de pouvoir acqué­rir une de ces tasses avant le jour de la céré­mo­nie.

Ayant offi­ciel­le­ment refu­sé toute propo­si­tion même si certaines d’entre elles étaient fort inté­res­santes finan­ciè­re­ment, le proprié­taire de la fabrique a expli­qué qu’il avait signé un contrat très précis sur la diffu­sion de ces objets, de fortes amendes étant prévues en cas de manque­ment à ses obli­ga­tions. Ce qui est certain par contre, c’est qu’après le mariage le gérant ne sera plus soumis à ces contraintes, ce qui devrait permettre de voir fleu­rir un peu partout dans le pays ces tasses ou leurs copies.

En plus de la noto­rié­té liée à cette « noble »fabri­ca­tion, l’entreprise jusque-là prati­que­ment incon­nue du grand public chinois devrait voir son acti­vi­té nette­ment augmen­ter en deve­nant une réfé­rence dans ce domaine. Une manière égale­ment pour la Chine de démon­trer qu’elle ne fait pas que copier, ce pays ayant une longue histoire dans le domaine de la porce­laine qui a été pendant long­temps une monnaie d’échange et une convoi­tise de la part de bien des Occi­den­taux.