La barrière ne sera pas bais­sée

Le gouver­ne­ment Chinois a déci­dé d’ajourner sa déci­sion visant à impo­ser le logi­ciel de contrôle paren­tal barrière verte. Cette déci­sion suit la demande de nettoyage faite à Google qui a été sommé de mieux contrô­ler le conte­nu des sites propo­sés sur son moteur de recherche.
La vitesse à laquelle le numé­ro un mondial s’est exécu­té laisse à penser qu’il ne s’agisssait nulle­ment d’un problème tech­nique mais bien lié à un manque de volon­té.
De leur côté, les U.S et la C.E, qui avaient mis la pres­sion sur le gouver­ne­ment, crient victoire et retirent une certaine fier­té d’avoir pous­sé les diri­geants à recu­ler même si la pres­sion de certains inter­nautes Chinois n’est pas étran­gère à cette déci­sion.
Tout le monde est content, tant mieux.

Article précédentLa censure sur Inter­net : Comment ça marche .
Article suivantHammer, la pilulle
Vit non pas dans une mégapole pleine d'expatriés, mais dans un village plein de Chinois. Pour le reste faut-il être diplômé pour comprendre le monde, chacun sa réponse en fonction de ses propres diplômes. La reproduction totale ou partielle des articles de ce site n'est en aucun cas permise sans autorisation.