En Chine, les poulets sont livrés à domicile

Partager

Une moto entre dans un commis­sa­riat de la ville de Beihai dans le Guangxi. Le passa­ger descend du deux-roues et tente d’échapper aux poli­ciers. Pour­quoi ce jeune homme est-il entré dans ce lieu pour essayer d’en ressor­tir aussi vite et pour­quoi les poli­ciers se précipitent-ils sur lui ? La vidéo ci-dessous n’est que la fin de cette histoire.

Quelques minutes plus tôt, le jeune homme repère une femme seule qui traverse une place de la ville. Il s’approche, lui arrache son sac et s’enfuit à toutes jambes. À quelques mètres était station­né un des nombreux moto­cy­clistes qui trans­portent des passa­gers en échange de quelques yuans. La moto démarre et rejoint le voleur. Le conduc­teur lui propose ses services en échange d’une partie du butin conte­nu dans le sac. Le voleur accepte sans plus de ques­tions et monte sur le deux-roues.

Au lieu d’aider le voleur à s’échapper, le moto­cy­cliste prend le chemin du commis­sa­riat le plus proche et en passant devant le poli­cier de garde à l’entrée l’avertit « qu’il vient livrer un voleur ». Course gagnante pour le moto­cy­cliste puisque la femme volée l’a récom­pen­sé et touche­ra de plus une prime pour sa conduite exem­plaire. Sans doute le voleur a-t-il pensé : « Si l’on ne peut plus faire confiance aux pauvres ! »