En Chine les poulets n’ont pas peur de se mouiller

Des poulets se prome­nant en compa­gnie d’oies et de canards, cela n’a rien d’extraordinaire lorsque la scène se déroule sur la terre ferme. Plus éton­nant est par contre de voir ces habi­tants de la basse-cour s’ébattre ensemble sur une mare. C’est pour­tant ce que l’on peut voir à Wuzhou dans le Guangxi avec des poulets flot­tant sans problème et y prenant même un certain plai­sir.

Si ce tableau presque irréa­liste attire de nombreux touristes dans ce parc écolo­gique, cela n’a toute­fois rien d’un « miracle chinois ». Ces volailles sont en effet le résul­tat dune hybri­da­tion entre des poulets ordi­naires et des faisans. Suite à ce croi­se­ment, des glandes produisent la graisse néces­saire à imper­méa­bi­li­ser les plumes, ce qui permet aux poulets de suivre les canards lors de leurs sorties sur la mare. La durée de la prome­nade est toute­fois limi­tée du fait que les plumes ont malgré tout tendance à prendre l’eau, ce qui pousse ces poulets à sortir au plus vite de leur piscine.

Jouer au canard d’accord, mais tout jeu à ses règles surtout pour des poules mouillées.