Des prisons trop dorées pour les corrom­pus

Un jour­nal de la province du Hunan publie les résul­tats d’une enquête qui ne surpren­dront pas grand monde qui connait ce pays, soit le fait que les fonc­tion­naires incar­cé­rés pour corrup­tion jouissent d’un trai­te­ment privi­lé­gié. Pour ce média, et sans doute pour bien de ses lecteurs, ces personnes devraient être trai­tées de la même manière que les autres et devraient se plier aux mêmes obli­ga­tions.

Diffi­cile cette fois de donner la France en réfé­rence du fait de ses nombreux quar­tiers carcé­raux aména­gés pour les VIP, les Fran­çais étant peut-être moins regar­dants pour les voyous en col blanc que les Chinois. D’après ce jour­nal du Hunan, certains de ces ex-agents de l’État conti­nue­raient même leurs trafics avec l’aide rému­né­rée de certains gardiens et direc­teurs d’établissements péni­ten­tiaires.

Large­ment reprise sur le web chinois, cette annonce a provo­qué certains remous, plusieurs lecteurs se posant la ques­tion de l’utilité d’un main­tien en déten­tion à la charge de la socié­té, ces déte­nus n’étant pas contraints à suivre les mêmes parcours de réédu­ca­tion que leurs homo­logues moins huppés.

Si ces protes­ta­tions parviennent à modi­fier sensi­ble­ment la situa­tion, je serai le premier à leur tirer mon chapeau, car il s’agira là d’un exploit de niveau inter­na­tio­nal.

Source : China­news