Des débris du Boeing loca­li­sés, mais le mystè­re reste entier

malisieLe premier minis­tre malai­sien a annon­cé que les débris repé­rés par satel­li­te au large de l’Australie étaient bien ceux du vol MH370 qui devait initia­le­ment atter­rir à Pékin. Si cette annon­ce sonne la fin de l’espoir pour les famil­les, demeu­rent les raisons qui ont conduit l’appareil à chan­ger de direc­tion. Après une semai­ne passée à cher­cher l’épave au large du Viet­nam, les débris ont large­ment déri­vé du point d’impact.

Lors­que l’on sait le temps qu’il a fallu pour retrou­ver l’épave du vol AF 447 dans des eaux nette­ment hosti­les, il y a fort à parier qu’elles seront sensi­ble­ment plus longues dans le cas du Boeing de la Malay­sia Airli­nes. Pour une partie, cela dépend des moyens mis à dispo­si­tion par la Chine dont la majo­ri­té des passa­gers étaient origi­nai­res. Ce sont pour­tant ces débris retrou­vés qui pour­ront donner une expli­ca­tion de ce mystè­re toujours entier.