De déli­cieu­ses algues pour une soupe sentant bon la mer

algues5La mer est une des sour­ces majeu­res de l’alimentation humai­ne avec une multi­tu­de de pois­sons, de crus­ta­cés et de coquilla­ges. À cet inven­tai­re déjà impres­sion­nant, il faut ajou­ter certai­nes algues entrant dans la compo­si­tion de nombreux produits alimen­tai­res, mais égale­ment de certains cosmé­ti­ques.

Parmi les algues comes­ti­bles, on trou­ve couram­ment en Chine une espè­ce vendue sous la forme de pains circu­lai­res et épais de deux ou trois centi­mè­tres. Récol­tées sur les côtes, elles sont ensui­te séchées de maniè­re natu­rel­le ou grâce à des séchoirs. Bien évidem­ment, la premiè­re métho­de est celle préser­vant au mieux les quali­tés et les saveurs de ces algues.

La recet­te la plus simple pour les dégus­ter est sous la forme d’une soupe. On « jette » quel­ques gram­mes d’algues dans de l’eau bouillan­te qu’il ne faut surtout pas saler, les algues conte­nant une impor­tan­te quan­ti­té de sel. Avant de servir, on ajou­te un œuf légè­re­ment battu et qui sera cuit par la chaleur de l’eau. C’est très simple, mais déli­cieux.

algues4En supplé­ment, ces algues se révè­lent être un excel­lent dépu­ra­tif pour le foie et les reins. 100 g d’algues contien­nent 26 g de protéi­nes, de la vita­mi­ne A, B et C ainsi que de l’iode et du calcium. Elles sont égale­ment recom­man­dées pour lutter contre les affec­tions pulmo­nai­res et les problè­mes diges­tifs.