D’après Google, les démo­cra­ties ne sont plus ce qu’elles étaient

La Chine est une dicta­ture, cela tout le monde le sait depuis le temps que médias et poli­tiques nous le rabâchent afin de nous prou­ver de la chance de vivre dans une démo­cra­tie. Du fait du statut même du système chinois, celui-ci peut se permettre bien des choses inter­dites aux nations où l’on peut tout dire, tout écrire, tout faire, sans risque de voir débar­quer la police ou un huis­sier vous appor­tant une convo­ca­tion.

Google a fait lui-même la doulou­reuse expé­rience des limi­ta­tions impo­sées par le régime chinois, ce qui avait valu au moteur de recherche de se voir défen­du tant par les médias que les poli­tiques occi­den­taux. D’après cette même socié­té qui a récem­ment rendu un rapport spécial sur ce sujet de la liber­té d’expression, il semble que les donneurs de leçons ne soient une fois de plus pas toujours les mieux placés pour ensei­gner. Les États-Unis ont ainsi doublé leurs demandes de retrait ( +103 %), la superbe démo­cra­tie indienne a été deman­deuse à hauteur de +49 % ainsi que la Jorda­nie, la Tché­co­slo­va­quie et l’Ukraine. En France ce sont « seule­ment » 58 demandes de retraits qui ont été récla­més, celles-ci couvrant tant des infor­ma­tions sensibles que des conte­nus illé­gaux, cette préci­sion étant valable pour tous les pays précé­dem­ment cités.

Et la Chine ? Et bien surprise puisque seule­ment trois demandes ont été faites concer­nant des annonces Adwords. Il faut toute­fois préci­ser concer­nant ce pays qu’un « écré­mage » rigou­reux est constant tant de la part de Google que des personnes publiant des infor­ma­tions.

Vous pouvez consul­ter le rapport à cette adresse : https://www.google.com/transparencyreport/removals/government/

Article précédentLes émer­gents vont aider les immer­gés
Article suivantHongde Lu, la rue rebelle
Vit non pas dans une mégapole pleine d'expatriés, mais dans un village plein de Chinois. Pour le reste faut-il être diplômé pour comprendre le monde, chacun sa réponse en fonction de ses propres diplômes. La reproduction totale ou partielle des articles de ce site n'est en aucun cas permise sans autorisation.