Cheveux gras ou huile de cheveux ?

cheveux-grasCe petit atelier situé dans le Shan­xi produi­sait de l’huile alimen­taire. Rien d’extraordinaire à première vue, ce marché étant géné­ra­le­ment rému­né­ra­teur. Huile de caca­huètes ou de tour­ne­sol ? Non, de cheveux. Pour réduire les frais, la matière première était des cheveux récu­pé­rés dans les salons de coif­fure et les gros­sistes spécialisés.

Ache­tés 1 yuan le kilo, les cheveux étaient ensuite dissouts à l’aide de produits chimiques et venaient remplir des bonbonnes d’huile alimen­taire de 5L desti­nés à la vente de détail et à certains restau­rants. Même vendue aux alen­tours de 50 yuans les 5 kilos, soit la moitié du prix normal, le béné­fice était consé­quent pour cet arti­san qui devrait passer quelques années non pas à l’ombre des palmiers, mais en prison.