Chen Guang­cheng, une histoire de lunettes noires

heL’évasion de Chen Guang­cheng était déjà par elle-même rocam­bo­lesque, pour ne pas dire étrange. La suite est aussi bizarre avec le refus de la part du dissi­dent de quit­ter la Chine. Si Chen Guang­cheng devrait à l’avenir connaître une vie plus heureuse, cette affaire sera sans aucun doute rapi­de­ment enter­rée un peu comme l’a été celle décri­vant en large et en travers comment des ingé­nieurs de chez Renault avaient vendu des rensei­gne­ments à la Chine.

Sans être un adepte du complot univer­sel, il est diffi­cile de ne pas voir dans le cas de Chen Guang­cheng l’ombre de certaines personnes portant habi­tuel­le­ment des lunettes noires, celles-ci n’étant ôtées que lors de leurs ébats plus ou moins amou­reux. Il faut dire que la CIA a une certaine expé­rience en la matière puisque n’en est pas à son coup d’essai, la plus célèbre de ces expé­di­tions restant celle touchant à l’exil du Dalaï-Lama.

Ce qui pousse à penser, non pas à un enlè­ve­ment, mais à une fuite très bien orga­ni­sée plus ou moins à l’insu de cette personne aveugle est qu’elle exprime depuis long­temps son désir de rester en Chine malgré les problèmes qu’il rencontre. C’est d’ailleurs cette même volon­té qui lui a fait refu­ser de s’exiler, malgré les propo­si­tions certai­ne­ment allé­chantes de quelques ténors de la diplo­ma­tie US.

Quelques heures avant l’arrivée d’Hilary Clin­ton, cette affaire fait en tout cas désordre, les auto­ri­tés chinoises ayant deman­dé tant des excuses qu’une enquête interne à l’ambassade. Dans un pays où près de 50 ans plus tard, un témoin vient juste de s’exprimer sur l’assassinat de J.F Kenne­dy en expli­quant qu’il y avait plus d’un tireur ( ce que toute personne norma­le­ment consti­tuée sait déjà), il y a peu de risques que les inves­ti­ga­tions mènent à quelque chose.

Pour le gouver­ne­ment Chinois, cette histoire tombe à pic, la Secré­taire d’État chan­geant de rôle en quelques minutes en passant de donneuses de leçons à magouilleuse embar­ras­sée qui devra s’expliquer sur cette ingé­rence qui vient s’ajouter à une liste déjà bien trop longue.