Cette année les bateaux-dragons sont rempla­cés par des sous-marins

Les services météo avaient aver­ti hier que de fortes pluies et des orages violents allaient passa­ble­ment trou­bler cette jour­née de fête. Ils ne sont pas trom­pés et ce sont depuis des pluies dilu­viennes qui s’abattent sur une bonne partie de la région. Hier soir la foudre a tué 3 personnes et en a griè­ve­ment bles­sé une quatrième.

Dans de nombreux endroits les courses de bateaux-dragons ont été repor­tées ou annu­lées en raison de la forte montée des eaux. Ce sont en effet plus de 250 mm qui sont tombées en 24 heures inon­dant des milliers d’habitations des rues les plus basses de certaines villes et villages. Les services de la sécu­ri­té civile ont pour leur part été mis en alerte maxi­male en prévi­sion de nouvelles inter­ven­tions. En supplé­ment des inon­da­tions, ce sont les risques de glis­se­ment de terrain qui sont le plus à craindre, surtout après la période sèche de ces dernières semaines.

Si les pluies abon­dantes sont une cause natu­relle de ces dommages, la hausse du nombre de construc­tions a égale­ment un effet néga­tif. En multi­pliant les surfaces béton­nées, l’eau s’écoule sans aucune résis­tance et crée de véri­tables torrents de boue empor­tant tout sur leur passage. Ajou­tées à cela des cana­li­sa­tions parfois sous-dimensionnées, les eaux de pluie remontent alors dans des quar­tiers bien plus hauts.

Pour ce qui est dé bateaux-dragons, il ne leur reste plus qu’à se trans­for­mer en sous-marins ou à attendre l’année prochaine.