Archives

San Shuo : une Miao au pays des Zhuang (XIII)

Parce que nous trouvons normal que le progrès soit accessible au plus grand nombre, il a été porté en partie à ces populations qui pour la plupart ne demandaient rien, ou du moins pas autant et pas aussi vite. Ces peuples durablement marqués par leur propre culture se sont adaptés plus ou moins bien à ce Nouveau Monde qui leur était imposé. La Chine n’est pas une exception, même si cette réalité est souvent mise de côté par les donneurs de leçons. Malgré certaines dérives dues à des raisonnements pas toujours très bien pensés, ce pays est encore peuplé par 55 ethnies minoritaires, même si elles ne représentent environ que 10 %, elles existent pour encore quelques siècles ou décennies. La directive sur l’enfant unique ne concernant que les Han et les Zhuang, considérés comme majoritaires parmi les minorités, elles ont même tendance à voir leur nombre augmenter, toutefois en raison de la baisse des autres.