Archives

Chen Guang­cheng, un aveugle dans un système de sourds

En faussant compagnie aux vigiles chargés de sa surveillance, le dissident Chen Guangcheng fait la une de bien des médias étrangers, ceux locaux étant priés de mettre un couvercle sur cette évasion proche de la farce. Un aveugle parvenant à quitter sa résidence surveillée est en effet assez causasse, quel que soit le soutien apporté au nom d'intérêts restant à définir. Bien plus que le personnage lui-même, c'est la cause que défend Chen Guangcheng qui devrait mobiliser les « journaleux » plutôt que de prolonger l'affaire Bo Xilai par le départ-surprise de cet avocat autodidacte. Leur but n'étant pas d'informer les lecteurs sur un aspect précis et critiquable de ce pays, mais de planter quelques banderilles à peu de risques dans le dos des autorités chinoises, ces spécialistes du people privilégient une fois de plus l'aspect people au détriment de la réelle information.

Le président a causé