Beihai, la cité balnéaire du Guangxi

Visite du GuangxiLes tempé­ra­tures ayant tendance à s’élever, cela me donne envie d’aller me baigner. Nous allons donc nous rendre à Beihai, petite ville côtière du sud du Guangxi. Lors des réformes des années 80, Beihai a été la première ville à être ouverte aux capi­taux étran­gers. Située à deux heures de bus de la capi­tale de région, son empla­ce­ment privi­lé­gié lié à un climat agréable était censé atti­rer les inves­tis­seurs, mais ceux-ci se sont faits rares, préfé­rant des zones plus connues.

C’est donc progres­si­ve­ment que cette ville a évolué, vivant avant tout de la pêche. Lors les années 1990–2000, plusieurs éleveurs de perles Japo­nais se sont inté­res­sés à cette région afin d’y déve­lop­per la majeure partie des akoyas (perles de culture) de petite taille qui encom­braient leurs parcs. Beihai est ainsi deve­nu un centre majeur d’élevage de perles, ce qui a large­ment contri­bué à son évolu­tion.

Visite du GuangxiDès les premières chaleurs d’été, les longues plages de sable blanc sont enva­hies d’un tourisme majo­ri­tai­re­ment fami­lial qui fait ressem­bler Beihai à un mixage entre Arca­chon et Bisca­rosse. Du fait de la faible profon­deur de l’eau sur plusieurs dizaines de mètres, celle-ci se réchauffe très rapi­de­ment, les marées étant de plus peu impor­tantes, ce qui permet aux touristes majo­ri­tai­re­ment chinois de profi­ter de ces lieux.

Le soir, ce sont des centaines de restau­rants qui proposent des pois­sons locaux et de nombreuses espèces de fruits de mer. Malgré l’afflux de touristes, les prix prati­qués restent très raison­nables ce qui permet ensuite d’aller flâner sur le marché de nuit. Là, ce sont bien enten­du des perles qui occupent la majo­ri­té des étals. Vendus à la pièce ou sous forme de colliers, la majeure partie de ces produits doivent être pris pour ce qu’ils sont. Une perle de plus de 10mm vendue 2 yuan a en effet peu de chances d’être de la même quali­té qu’une autre vendue bien plus cher dans un maga­sin spécia­li­sé. Sur ces marchés, ces perles ne sont en effet souvent qu’une bille de plas­tique recou­verte d’une très fine couche de nacre ce qui en fait au mieux un souve­nir, et rien de plus.

Pour le reste, les paysages sont superbes et cette petite ville de pêcheurs permet de passer un très agréable séjour.

[nggal­le­ry id=13]