Avant l’heure, ce n’est pas l’heure et après l’heure, ce n’est plus l’heure

avant l´heure ce n´est pas l´heure et après l´heure ce n´est plus l´heure

C’est cette phrase que pour­ra se passer en boucle cet étudiant de Guiyang dans la province du Guiz­hou. Pour­tant parti de son domi­cile à 8 heures, une suite d’embouteillages a fait qu’il est arri­vé avec 20 minutes de retard à la porte de l’établissement scolaire où il devait passer son gaokao.

Refu­sé à l’entrée, il n’a donc pu que pleu­rer sur son sort et rejoindre la longue liste de ceux à qui est déjà arri­vée cette mésa­ven­ture.

À l’année prochaine donc, et cette fois sans doute à l’heure, enfant roi ou pas.