Au feu ! Courage, fuyons …

Les ChinoisLes Chinois ont bien des quali­tés, mais ans doute pas celle d’être enclin à aider son prochain, surtout lorsque celui-ci est un incon­nu. Un fait divers surve­nu récem­ment dans une clinique de Shan­ghai illustre assez bien cette réali­té.

Âgé de 49 ans, cet homme a été victime d’un acci­dent de la route et doit être opéré des jambes. Sa vie n’est pas en danger, du moins à cet instant, soit au moment où il est amené au bloc opéra­toire. Les produits servant à l’endormir lui sont injec­tés et l’accidenté sombre dans un profond sommeil dont hélas il ne se réveille­ra pas. Erreur de dosage de la part de l’anesthésiste ? Non, vous n’y êtes pas du tout.

En fait un incen­die va se décla­rer au troi­sième étage de la clinique, ce qui va deman­der l’évacuation des malades et du person­nel. Aver­tis du danger de propa­ga­tion des flammes, les chirur­giens et infir­mières occu­pées à répa­rer les jambes de l’homme sous anes­thé­sie vont tout simple­ment quit­ter le bloc opéra­toire à la hâte, oubliant d’amener avec eux le malheu­reux acci­den­té.

Lorsque les pompiers pénètrent dans le bloc opéra­toire, les fumées nocives ont ache­vé celui qui venait là pour se faire opérer et non y mourir. L’enquête de police est encore en cours afin de cerner les respon­sa­bi­li­tés exactes, mais d’ores et déjà l’équipe médi­cale présente sur les lieux a été arrê­tée afin d’être inter­ro­gée.

Une bien triste histoire qui bien au-delà du fait tragique pose la ques­tion de savoir si lorsque l’on est opéré en Chine il vaut mieux être accom­pa­gné ou équi­pé d’un extinc­teur person­nel.